AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonsooooir, ou booonjour cher membre (a) vous avez un compte sur PRD ? Oh super, donc faites remonter notre sujet PRD alors, vous serez gentiiiiiiiille ♥️

Partagez | 
 

 (f/libre) Mila Kunis Ҩ Haven't you done enough? I want you to leave me alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: (f/libre) Mila Kunis Ҩ Haven't you done enough? I want you to leave me alone   Mer 8 Aoû - 9:15

Brooklynn au choix Gallagher

Learn from yesterday, live for today, hope for tomorrow.

âge Ҩ 25 ans date & lieu de naissance Ҩ date au choix à San Antonio origines Ҩ Au choix métier/études Ҩ Au choix, mais assez payant pour qu'elle puisse avoir sa propre maison à 22 ans orientation sexuelle Ҩ Hétérosexuel situation sociale Ҩ Célibataire groupe Ҩ LEGS UP avatar Ҩ Mila Kunis

Amusante - Attentionné - Captivante - Courageuse - Extravertie - Généreuse - Imaginative - Indépendante - Impulsive - Sincère - Bavarde - Bornée - Cassante - Fataliste - Insouciante - Rêveuse
C'est très libre, les seuls points obligatoires seront ceux évoqués dans mon histoire ou presque.

♥️ Elle est née à San Antonio et y a toujours vécu jusqu'à tout récemment.

♥️ Elle a grandit avec des parents très drogué jusqu'à l'âge de 19 ans

♥️ Elle était prête à quitter le domicile familial avec Noah à l'âge de 19 ans, mais la tentative de ses parents d'arrêter la drogue l'a convaincue de rester.

♥️ Elle vit dans sa propre maison depuis l'âge de 22 ans.

♥️ Elle n'a jamais connu l'amour avec un autre que Noah

Noah S. Canavan Ҩ

Quelques extraits de mon histoire expliquant le lien Smile

« Brooklynn rend le moi ! » lançais-je du haut de mes six ans et plus envieux que jamais après que j'aie vu Brooklynn s'amuser avec le jouet que lui avait donné quelques minutes plus tôt parce qu'il m'ennuyait. Elle affichait un regard déçu, mais elle finit par pouffer de rire telle la gamine qu'elle était puis elle lui dit « si tu veux le revoir va falloir venir le chercher Noah ! » Elle parti alors à courir dans tous les sens et je fis de même lorsque je réalisa le jeu auquel elle voulait jouer. Brooklynn n'avait que cinq ans, mais elle était déjà en voie de devenir une chieuse de première catégorie. J'avais finis par la rattraper et nous étions tous les deux tomber sur la pelouse de la cour arrière de ma maison. On riait aux larmes alors qu'on tirait chacun de notre côté le précieux jouet. Enfin, précieux, la seule raison pour laquelle on le désirait c'est que l'autre en voulait. Ce qui était réellement précieux même si moins et Brooklynn n'en étions pas conscient c'était lien qu'on nouait tous les deux. « Bon d'accord, je te le rend Noah, t'es même pas drôle » lâcha Brooklyn avant de me le remettre et d'aller aux balançoires que mon père avait fait installer. À peine avais-je récupérer mon jouet que je le balança Dieu seul sait où dans ma cours pour ensuite rejoindre Brooklynn en courant. Je m'installais sur la balançoire à côté de celle de Brooklynn qui elle se balançait déjà depuis une dizaine de seconde, on échangea un regard complice puis sans qu'un seul de nous n'ait à dire un mot commença à faire une compétition pour voir qui irait le plus haut avec sa balançoire. « J'ai gagné » criais-je lorsque j'eus atteint la limite de la balançoire. « Même pas vrai d'abord ! C'est moi qui ait été la première » me répondit-elle en tirant la langue. Toujours sans dire un mot on se fixait du regard pour finalement sauter de notre balançoire pour voir qui se rendrait le plus loin. J'atteignis le sol en premier, mais je fis exprès de rouler pour me rendre plus loin. « J'ai encore gagné ! » lançais-je tout fier de moi même si je savais que j'avais triché. « Menteur ! Je t'ai vu, tu as triché ! » me répondit-elle en colère pour finalement me tourner le dos et aller au bac à sable. Je la rattrapais aussitôt et lui dis « tu me pardonnes Brooklynn? ». Elle fit semblant de ne pas m'avoir entendu pendant quelques secondes puis elle se retourna vers moi le sourire aux lèvres « seulement si tu acceptes d'être mon prince charmant et de m'épouser ! » lança-t-elle avec des étincelles dans ses yeux d'enfant innocente. « Je suis d'accord, mais ne le dit pas à ma mère elle ne serait pas d'accord » disais-je à Brooklynn qui approuva d'un hochement de tête. Cela devait être notre 1000e fiançailles environ puisqu'on se mariait au moins une fois par semaine depuis qu'on se connaissait. À chaque fois l'un de nous deux rompait les fiançailles parce que l'autre piquait un jouet ou s'amusait avec une personne qu'on n'aimait pas. Mais à tous les coups on se fiançait de nouveau d'ici la fin de la semaine et ça signifiait qu'on se pardonnait. On était amoureux, on ne comprenait pas réellement ce que signifiait l'amour et ce que ça impliquait, mais cela ne nous empêchait nullement de vivre cet amour. Un amour enfantin dirait certains, mais l'amour malgré tout.

Notre amour, nos fiançailles, nos ruptures de fiançailles, nos fiançailles de pardon, tout ça perdura durant plusieurs années comme s'il s'agissait d'une tradition, la seule différence c'est que nous n'utilisions plus réellement les mots mariage, fiançailles, prince et tout ça vers la fin. Cette tradition prit fin lorsque ma famille et moi même sommes retournés dans notre pays d'origine, l'Irlande, j'avais 10 ans quand c'est arrivé et ça m'attristait de devoir laisser Brooklynn derrière moi. On s'est donc perdu de vue durant de nombreuses années, jusqu'au lycée pour être plus exacte, c'est au moment de la rentrée que je suis revenu vivre à San Antonio et que moi et Brooklynn on s'est retrouvé dans la même classe de science. On avait pas mal grandit durant toutes ces années, mais dès mon entrer dans cette classe j'ai vu cette fille qui plaçait ses choses sur une table du fond de la classe et je savais qu'il s'agissait de Brooklynn. On avait le droit de choisir nos places et c'est sans hésiter que je m’assoyais à côté de cette fille. « Ça fait du bien de te revoir Brooklyn... » lâchais-je timidement. « Noah...? Noah c'est vraiment toi...? » dit-elle les yeux émerveiller. Nos regards se croisèrent et dès lors je su que confirmer qui j'étais serait inutile, elle avait eu sa réponse avec ce bref regard. Depuis ce jour on sort officiellement ensemble, ça peut paraître rapide, mais à nos yeux c'était tout le contraire... ça avait trop attendu. À partir de là c'était moi et Brooklynn contre le reste du monde. On savait tous les deux que peu importe ce qui nous tourmentait on avait quelqu'un à qui en parler. On savait tous les deux que peu importe ce qui se passerait il y aurait toujours quelqu'un pour nettoyer nos bêtises derrière nous et nous tendre la main. Entre nous il n'y avait pas de sujets tabous et encore moins de problèmes qu'on ne pouvait pas résoudre ensemble. Ensemble on ne pouvait qu'être heureux. Notre relationnel était fusionnel, l'un sans l'autre nous n'étions pas l'ombre de nous même.

J'avais hâte de lui dire que j'étais fin prêt à partir, que j'étais fin prêt à vivre le reste de ma vie avec elle comme seule famille. Elle, elle pouvait partir sans même que sa famille ne remarque son absence, ses parents sont des junky et son frère s'éloigne de cet enfer familial il n'est pratiquement jamais à leur domicile. Au fond je me dis que c'est peut-être mieux comme ça, Brooklynn n'aurait pas à connaître une vaine dispute d'au revoir comme celle à laquelle j'ai eu droit. Mais arrivé chez elle tout ne ne se passa pas comme prévu. Alors que je prévoyais que Brooklynn dise qu'elle parte à ses parents et que une semaine avant qu'ils ne captent ce qu'elle leur avait dit on serait partie et bien j'ai plutôt eu le droit à une claque en pleine gueule. Elle m'annonça qu'elle avait changé d'idée, ses parents avaient arrêtés la drogue, elle avait été accepté à l'université locale et elle se sentait bien ici à San Antonio. Déception, trahison, dévastation. Voilà qui résumait bien la situation de mon point de vue. Quoi qu'il en soit moi je n'ai pas changé d'avis, je suis parti, je lui ai bien dis que si elle m'aimait vraiment elle serait libre de me rejoindre à Seattle, on avait choisi cette ville ensemble pour notre nouveau départ... maintenant il ne serait que mon nouveau départ à moi et il me coûterait probablement l'amour de ma vie.

Une fois de retour à San Antonio, devant la maison qui était au nom de Brooklynn depuis qu'elle avait emménagée seule, je restais dans la voiture avec Anaëlle. Hésitant à faire le saut, à aller cogner à la porte de mon seul et unique vrai amour et à lui dire toute la vérité en espérant qu'elle accepte de me laisser squatter chez elle. Pourtant je n'avais pas vraiment le choix, c'était la seule chose à faire maintenant que j'avais pu constaté que les petits villages étaient encore moins sécuritaires que les grandes villes et que personne n'était digne de confiance. Ainsi donc je sortais de ma voiture avec Anaëlle qui me tenait la main, puis je m'avançais vers sa porte pour ensuite y cogner trois fois. J'attendais qu'elle me réponde et ça ne tarda pas. Aucun de nous deux n'eut besoin de dire quoi que ce soit, on s'était tout de suite reconnu et elle me laissa entrer chez elle. Bien entendu je lui raconta tout, cette fois je savais mon secret en sûreté alors je me sentais vraiment plus léger. Pendant plusieurs jours ce fut le calme plat, moi, Anaëlle et Brooklynn on restait à l'intérieur chacun dans notre coin à faire ce qui nous plaisait. La vie était calme et bonne. Je savais que j'aurais un jour à parler avec Brooklynn d'un sujet beaucoup plus... "intime" que Anaëlle. Anaëlle est un secret, mais elle ne me concerne que moi... et maintenant Brooklynn bien sûr mais c'était tout récent encore. Il nous faudrait parler de nous deux... du couple qu'on formait autre fois. Mais encore une fois le destin se montra cruel envers moi. Je me suis réveillé un matin, Brooklynn n'était pas dans la maison, de même pour Anaëlle. Il y avait du monde à l'intérieur, mais c'était des agents de polices du département de police de San Antonio. On me menottait, me récitait mes droits puis on me fit sortir à l'extérieur où de nombreux journalistes nous attendaient. Les flash de photos m'aveuglaient, les questions venaient de toutes parts sans que j'y répondre, je restais indifférent à ce qui m'entourait car ça n'aurait rendu la situation que plus difficile. En allant vers la voiture qui devait m'emmener au poste le plus proche, je remarquais la présence de Brooklynn. Elle me regardait d'un air pitoyable, semblant désolée pour moi, mais en même temps persuadée qu'elle avait fait le bon choix. Un regard qui me fit rapidement comprendre comment les policiers m'avaient retrouvés. « C'est toi? C'est toi, hein? Putain, je te faisais confiance, t'avais pas le droit de tout démolir, t'avais pas le droit de me faire ça à moi après tout ce qu'on a vécu et certainement pas le droit de faire ça à Anaëlle qui va devoir retourner vivre avec son père qui lui fait du mal ainsi que sa mère qui est incapable de réagir. » J'étais tellement pathétique, à hurler en versant une ou deux larmes... je la détestait tellement. Elle n'essaya même pas de se justifier, elle gardait simplement cette mine vouée à faire savoir qu'elle se sentait mal pour moi. Mais c'était trop tard. Elle n'avait pas le droit à ce faux pas, et pourtant elle l'avait quand même fait. C'est ainsi que j'entrais dans la voiture de police. Quelques mois plus tard, je me retrouvais en prison avec une peine de 25 ans à purger.
©️ gifs by tumblr ; avatar by .newgenpeace ; code par gipsy.heart.






Dernière édition par Noah S. Canavan le Mar 25 Sep - 2:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: (f/libre) Mila Kunis Ҩ Haven't you done enough? I want you to leave me alone   Mer 8 Aoû - 9:15



Dans cette jolie petite boite, vous balancez tout ce que vous voulez concernant le scénario, c'est-à-dire la négociabilité du pseudo et de l'avatar, vos petites exigences, sans oublier les montages d'or et de chocolat que vous promettez à la personne bienheureuse qui choisira votre scénario. Enfin bref, vous vous faites plaisir quoi ! (a) ♥

Revenir en haut Aller en bas
 

(f/libre) Mila Kunis Ҩ Haven't you done enough? I want you to leave me alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jessie Collins (Terminée)
» Pour parler d'autre choses.....que le HOCKEY!!!
» (F) MILA KUNIS ☆ free.
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BABY BOOM :: maternity :: livret de famille-